Facebook
E-mail
Téléphone
Plan d'accès
Accueil  /  Formation continue  /  DIPLÔME D'ÉTAT D'AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE

DIPLÔME D'ÉTAT D'AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE



LE MÉTIER

L’Auxiliaire de Puériculture exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de celui-ci, défini par les articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du code de la santé publique relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession infirmier.

Dans les établissements et services d’accueil des enfants de moins de six ans, l’activité est encadrée par les articles R 2324-16 à R 2324-47 du code la santé publique.

L’auxiliaire de puériculture dispense, dans le cadre du rôle propre de la puéricultrice ou de l’infirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité des soins et réalise des activités d’éveil et d’éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien – être et l’autonomie de l’enfant.

Le rôle de l’auxiliaire de puériculture s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité.

Elle participe ainsi à la réalisation d'activités d'éveil et de soins visant au bien-être, à l'autonomie et au développement de l'enfant.

L’auxiliaire de puériculture participe aussi à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants porteurs de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation d’exclusion.

Elle  exerce  le  plus  souvent  dans une équipe pluri professionnelle sous la responsabilité de l’infirmier(e) ou de la puéricultrice et dans des structures sanitaires ou sociales (maternités, centres de Protection Maternelle et Infantile, structures d'accueil petite enfance, crèches, pouponnières ...)

LES CONDITIONS D'ACCÈS AU MÉTIER

Pour exercer ce métier, il faut obtenir le Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP).

—Ce diplôme s’acquiert à l’issue d’une formation accessible après la réussite au concours d’entrée dans un I.F.A.P.  (Institut de Formation d’Auxiliaire de Puériculture),

—Aucun diplôme n’est requis pour s’inscrire au concours,

—Le concours de droit commun comprend 2 épreuves :

une épreuve d’admissibilité constituée d’une épreuve écrite de culture générale (d’une durée de 2 h) notée sur 20. Cette épreuve a pour objet d’évaluer les capacités de compréhension et d’expression écrite du candidat. Elle se décompose en 2 parties :

- Une partie portant sur un texte de culture générale centré sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social

- Une partie portant sur des notions élémentaires de biologie humaine, sur les quatre opérations numériques de base, sur des exercices mathématiques de conversion

et  d’une épreuve  de tests d’aptitude (d’une durée de 1h30) noté sur 20. Ce test a pour objet d’évaluer les aptitudes suivantes : l’attention, le raisonnement logique et l’organisation.

Sont déclarés admissibles et peuvent se présenter à l’épreuve d’admission, les candidats ayant obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à chacune des épreuves passées.

une épreuve orale d’admission d’une durée de 20mn, devant 2 membres du jury, composé d’ un formateur de l’IFAP et d’un professionnel de terrain acceuillant des élèves en stage.

L’entretien se déroule en deux parties : un exposé par le candidat à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social puis échange avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’auxiliaire de puériculture. Cette épreuve est notée sur 20 ; une note inférieure à 10/20 à cette épreuve est éliminatoire.

Sont dispensés de l’épreuve écrite de culture générale : 

- Les candidat(e)s titulaires d’un diplôme de niveau IV ou enregistrés à ce niveau au répertoire national des certifications professionnelles, délivré dans le système  de formation initiale ou continue français(baccalauréat général, technologique, professionnel),

- Les candidat(e)s titulaires d’un diplôme de niveau V du secteur sanitaire ou social délivré dans le système de formation initiale ou continue français, 

- Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ; la traduction doit être réalisée par un traducteur assermenté ou bien il est possible de demander au centre ENIC-NARIC France une lettre indiquant que votre diplôme est comparable à celui obtenu par un élève titulaire du baccalauréat de l’enseignement du second degré des lycées francais. Site internet ( http:// WWW.ciep.fr/enic-naricfr/),

- Les étudiants ayant suivi une première année d’études conduisant au diplôme d’Etat Infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année.

L’épreuve d’admission consiste en un oral de 20 minutes organisé en deux parties :

  • un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social
  • un entretien de motivation avec le jury

Les candidats titulaires d’un BAC ASSP ou SAPAT, peuvent se présenter au concours et bénéficier d’un aménagement de l’épreuve orale et d’une dispense partielle de formation.

En vertu de l’arrêté du 21 mai 2014 modifiant l’arrêté du 16 janvier 2006 modifié, les candidats titulaires du baccalauréat professionnel « Accompagnement, Soins, Service à la personne » et « Service aux personnes et aux territoires », sont sélectionnés sur la base d’un dossier puis dans un second temps sont convoqués à un entretien oral.

Les élèves en terminale des baccalauréats professionnels « Accompagnement, Soins, Service à la personne » et « Service aux personnes et aux territoires », peuvent présenter leur candidature. Leur admission définitive sera subordonnée à l’obtention du baccalauréat.

Les candidats bénéficiant de dispenses de formation et VAE pour l’entrée en cursus partiel de formation d’auxiliaire de puériculture bénéficient également d’aménagement des épreuves d’admission.

En vertu des articles 18,19 et 20 de l’arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture, les candidats titulaires des diplômes ou titres suivants, peuvent se présenter aux sélections pour l’entrée en formation partielle :

  • DE AS «  diplôme d’état d’Aide soignant »
  • DE AVS « diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale »
  • MCAD : « mention complémentaire d’Aide à domicile »
  • DE AMP / AES « diplôme d’état d’Aide Médico-Psychologique » ou « diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social »

Les sélections ont lieu en deux phases : sélection sur dossier, puis si le dossier est retenu, sélection lors d’un entretien, visant à évaluer leur motivation sur la base de leur dossier.

ATTENTION : il existe 3 modes de sélection et un SEUL choix possible ;

soyez donc vigilants à vous inscrire sur le concours / la sélection qui vous concerne.

Pour les candidats titulaires d’un baccalauréat professionnel  « Accompagnement, Soins, Service à la personne » et « Service aux personnes et aux territoires », la modalité de sélection souhaitée doit se faire lors de l’inscription.

Tout candidat n’ayant pas fait ce choix verra son dossier rejeté et son inscription annulée. Les frais d’inscription ne seront pas remboursés.

 L’admission définitive est subordonnée à la production :

- D’une confirmation écrite du souhait du candidat d’entrer en formation

- De s’être acquitté des frais d’admission

- De fournir au plus tard le premier jour de la rentrée un certificat médical délivré par un médecin agréé attestant que le candidat ne présente pas de contre – indication physique ou psychologique à l’exercice de la profession

- De fournir au plus tard le jour de la première entrée en stage un certificat médical de vaccination conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France (art L. 2018111-4 du CSP modifié par ordonnance n°2010-49 du 13 janvier 2010 – art 6(V)

- Pour les apprentis,  être signataire d’un contrat d’apprentissage avec un employeur pour le jour de la rentrée.

Le nombre de places est limité.

LA FORMATION

La durée de la formation est de 10 mois en initiale et 16 mois en apprentissage. 

En parcours complet 

Pour la formation initiale : Etre âgé de plus de 17 ans à la date d’entrée en formation. Pour la formation en apprentissage : Etre agé de 17 ans à 30 ans à la date d’entrée en formation.

L’ensemble de la formation comprend 41 semaines soit un total de 1435 heures. Basée sur le principe de l’alternance, elle s’articule autour de :

  • 17 semaines d’enseignement théorique (soit 595 heures).
  • 24 semaines d’enseignement en stage clinique (soit 840 heures).

Pour une scolarité débutant en janvier, les élèves bénéficient de 7 semaines de congés (dont 4 semaines en été). Le cursus complet de la formation comprend huit unités de formation composées de :

  • 8 modules de formation, dispensés en institut.
  • 24 semaines de stage cliniques réparties en 6 stages, réalisés en milieu professionnel, que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico-social, en établissement ou « à domicile ».

Détails : Voir fiche PDF ci-dessous.

Les huit unités de formation correspondent à l’acquisition des huit compétences du diplôme;

Le diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture est donc obtenu après validation des compétences relatives à  chacun des 8 modules et à chacun des 6 stages.

La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire. L’enseignement en institut de formation et les stages cliniques sont organisés et choisis par l’IFAP sur la base de 35 heures par semaine.

En parcours partiel 

Pour les élèves titulaires d’un baccalauréat ASSP ou SAPAT, lorsqu’ils sont admis, bénéficient de dispenses de formation, conformément à l’article de l’arrêté du 21 mai 2014 modifiant l’arrêté du 16 janvier 2006, article 20 bis :

Les personnes titulaires du baccalauréat professionnel ASSP doivent suivre les modules de formation 1.2.3. et 5 et effectuer 18 semaines de stage

Les personnes titulaires du baccalauréat professionnel SAPAT doivent suivre les modules de formation 1.2.3.5 et 6 et effectuer 20 semaines de stage.

Lorsque les candidats titulaires d’un baccalauréat ASSP ou SAPAT sont admis suite aux épreuves de sélection de droit commun, ils ne pourront prétendre à aucune dispense de formation et devront effectuer la formation dans sa totalité, en cursus complet.

Lorsque le cursus est réalisé partiellement, la formation s’effectue par unité de formation. Chaque unité correspond à un module d’enseignement théorique et, pour six modules sur huit, un stage clinique lui est rattaché.

DATES DE LA FORMATION - NOMBRE DE PLACES

En  cursus complet

De la 1ère semaine de janvier 2019 à la 1ère semaine de décembre 2019 sauf pour les apprentis de la 1ère semaine de janvier 2019 à la 1ère semaine du mois de mai 2020.

Nombre de places : 25 places dont

  • 4 places réservées aux candidats titulaires du baccalauréat professionnel « Accompagnement, Soins, Services à la personne » ou « Services Aux Personnes et aux Territoires »
  • 2 places réservées aux candidats en formation en  apprentissage

En cursus partiel

De la 1ère semaine de janvier 2019 à la 1ère semaine de décembre 2019.

Nombre de places : 2 places attribuées aux personnes bénéficiant de dispenses de formation ( autres que le baccalauréats profesionnels ASSP et SAPAT)

PRISE EN CHARGE DE LA FORMATION

Coût de la formation en auto-financement : 4500 €

Coût de la formation en cas de prise en charge par l’employeur : 5500 €

La Région Nouvelle Aquitaine peut prendre en charge les frais de formation pour les demandeurs d’emploi et les jeunes en poursuite de scolarité résidant en Aquitaine.

Les dossiers de bourses de la Région Nouvelle Aquitaine concernant les élèves sans aucune indemnisation, seront transmis à la rentrée par l’IFAP.

Pôle emploi ainsi que la mission locale peuvent participer au financement de la formation.

Pour les candidats en cursus partiel de formation, le coût dépendra du parcours.

Pour les apprentis, l’employeur prend en charge le coût de la formation.

DATES DES ÉPREUVES DE SÉLECTION

Date des épreuves de sélection pour les candidats de droit commun et bacheliers ASSP et SAPAT

Ouverture des inscriptions : du 16 avril au 5 juin 2018 (le cachet de la Poste faisant foi)

Epreuve d’admissibilité : le jeudi 5 juillet 2018

Date d’études des dossiers Baccalauréats professionnels ASSP et SAPAT : du 12 au 30 juin 2018

Résultats épreuve d’admissibilité : A définir

Calendrier prévisionnel de l’épreuve d’Admission : du 24 au 28 septembre 2018

Calendrier prévisionnel des entretiens pour les candidats bacheliers ASSP et SAPAT : du 24 au 28 septembre 2018

Résultats des épreuves de sélection : le 5 novembre 2018 par affichage au Lycée Bel-Orme, sur le site internet du lycée et par voie postale

Date des épreuves de sélection pour les candidats bénéficiaires de dispenses de formation (autres que les baccalauréats professionnels ASSP et SAPAT)

Ouverture des inscriptions : du 16 avril au 5 juin 2018 (le cachet de la Poste faisant foi)

Date d’étude des dossiers : du 25 mai au 15 juin 2018

Calendrier prévisionnel des entretiens : du 16 au 20 juillet 2018

Date d’affichage des épreuves de sélection : A définir